Le programme immunité de Daniele Festy
logo panier
  • Nombre d'articles : 0
  • Montant T.T.C. : 0.00 €

Le programme immunité de Daniele Festy


Le programme « immunité » de Danièle Festy
Quelles huiles essentielles pour garder la pêche de l'été et comment les utiliser ?

 

Suivez l'un ou plusieurs de ces conseils, selon vos besoins spécifiques :

- L'épinette noire : 2 gouttes à appliquer sur la région des surrénales (au-dessus des reins) matin et soir pendant 10 à 20 jours : antifatigue.
- La menthe poivrée : 2 gouttes à avaler matin et midi sur un sucre ou dans du miel, pendant 10 jours : pour garder la pêche dans le « rush » de la rentrée.
- Diffuser 10 minutes le matin 10 gouttes de menthe poivrée, citron ou pin sylvestre = pour assainir l'air et rester « éveillé » mentalement.
- Massages du thorax et du dos, matin et soir, avec quelques gouttes d'un mélange de bois de rose + thym à linalol + ravintsara : 1 ml de chaque dans 3 cuillerées à soupe d'huile végétale de calophylle = pour soutenir son immunité.
- Bains toniques au pin sylvestre : 10 gouttes diluées dans une cuillerée à soupe de base pour bain (en pharmacie et boutiques spécialisées en aroma) le matin = à fond la forme !
L'utilisation de ces huiles essentielles dans ces différents modes d'utilisation et à différents moments de la journée peut constituer un véritable programme, à suivre pendant 2 à 3 semaines. Pas plus longtemps !

Comment ne pas tomber malade cet hiver ?

- Optimisez la qualité de votre flore et de votre muqueuse intestinales pour empêcher l'implantation de bactéries et virus pathogènes (…) C'est « l'effet barrière ». Plus vous aurez de « bonnes bactéries » dans votre intestin, moins il y aura de place pour des « mauvais microbes ». (…)

- Faites des cures séquentielles : 10 jours de vitamine C naturelle, suivis de 10 jours d'huiles essentielles immunostimulantes*, suivis de 10 jours d'extraits glycérinés de cyprès-échinacée.(…)

Et ce, pendant tout l'automne.
- Pensez à faire éventuellement doser votre taux de vitamine D, une carence (fréquente sous nos latitudes en manque de soleil hivernal) étant source de faiblesse immunitaire. Si nécessaire, supplémentez-vous.

- En cas d'épidémie, quelle qu'elle soit, protégez-vous en respirant, en toutes circonstances à risques, des huiles essentielles sur un mouchoir. (…)

- Soignez votre assiette : choisissez une nourriture la plus naturelle possible (…)

Que proposez-vous aux femmes enceintes, particulièrement vulnérables, et auxquelles on déconseille habituellement d'utiliser les huiles essentielles ?

Encore une fois, des probiotiques, c'est la base, et strictement sans danger, au contraire ! (…)

Elles peuvent associer également de la vitamine C naturelle (comme toutes les autres personnes). (…) Sauf exception, on ne recommande effectivement pas l'utilisation des huiles essentielles par voie orale pendant la grossesse, mais les femmes qui attendent un bébé peuvent très bien respirer un air purifié, assaini, c'est même fortement recommandé !

Et les enfants ?

À partir de l'âge de 3 mois, on peut diffuser des huiles essentielles 30 minutes le matin et 30 minutes le soir dans la chambre de l'enfant, en son absence.

On peut aussi lui en appliquer sur le dos et sur les bronches, à raison de 1 ou 2 gouttes, pures, directement sur la peau (les huiles essentielles de saro et de ravintsara ne sont pas caustiques pour la peau, même celle des enfants). (…)

Et, comme pour les adultes, des probiotiques adéquats si l'enfant fait des infections ORL à répétition : ils aident à passer l'hiver avec moins d'épisodes infectieux. (…)

Enfin, eux aussi peuvent prendre la fameuse formule à base d'échinacée, à des doses évidemment plus faibles : _ de cuillerée à café par jour pour un enfant de moins de 3 ans, _ cuillerée à café par jour jusqu'à 12 ans, et 1 cuillerée à café par jour pour les plus grands.

On conseille de se mettre la main devant la bouche lorsqu'on éternue…

Oui ! Mais ça, c'est une attitude à avoir tout le temps ! Ce n'est pas parce que l'hiver approche qu'il faut retrouver ce savoir-vivre. (…)

Après chaque éternuement, donc, se laver les mains est indispensable. (…)

Conseillez-vous également l'homéopathie ?

Oui, comme chaque année, surtout contre la grippe saisonnière. Dès le vaccin antigrippal classique sorti, les laboratoires homéopathiques fabriqueront des « vaccins homéopathiques » à base des souches qui circulent. C'est l'Influenzinum, classique et efficace. On prend 1 dose par semaine par voie perlinguale (laissez fondre les petites billes sous la langue). (…)

Remarque : inutile d'utiliser un Influenzinum de l'année dernière, non qu'il soit périmé, mais il ne correspond probablement plus aux souches grippales de l'année en cours.

Par ailleurs, aux premiers coups de froid, adoptez le réflexe Oscillococcinum. Il faut en avoir à la maison et dans son sac, donc pensez à en constituer un petit stock sans tarder. Son efficacité est évidente, à condition de l'utiliser dès les premières manifestations de rhume, de grippe, d'angine, dès qu'on « sent » qu'on a « attrapé » quelque chose. (…)

Comment se protéger facilement dans les transports en commun ?

Ne sortez pas sans un petit spray d'huiles essentielles assainissantes, et un paquet de mouchoirs jetables dans votre poche ou votre sac ! Pratiquez 3 ou 4 grandes inhalations de ce spray, cela protégera vos muqueuses contre les microbes des autres. (…)


Tous les détails dans l'article d'Anne Dufour page 62 dans Belle-Santé N°129

N'HESITEZ PAS A CONSULTER LE BLOG http://www.belle-sante.net/

 

 

Afficher toutes les actualités

bandeau images