Compléments alimentaires en cas de psoriasis
logo panier
  • Nombre d'articles : 0
  • Montant T.T.C. : 0.00 €

Compléments alimentaires en cas de psoriasis


Le psoriasis est une affection dermatologique fréquente et particulièrement rebelle qui concerne 2 à 3 % de la population.

La maladie, qui se présente sous forme de plaques rouges couvertes de peaux mortes (squames), touche de préférence les coudes, les genoux, le cuir chevelu, la région du bas du dos, ainsi que les ongles.

 

Psoriasis Et alimentation
En quelques mots, il convient de privilégier une alimentation bio hypo-acide, hypotoxique, anti-inflammatoire et
antioxydante.
Le régime Seignalet donne de bons résultats, moins s'il y a déjà eu évolution vers un rhumatisme psoriasique.
Faites en sorte de consommer davantage de fruits et légumes frais, de poissons gras, d'huiles végétales pressées à froid, mais aussi des noix du Brésil, du curcuma et du thé vert.
Enfin, accordez une bonne place au cru et préférez les cuissons douces (à la vapeur ou à l'étouffée). Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter les pages 299 à 305 de l'ouvrage publié récemment aux éditions Mosaïque-Santé par Anne Dufour et Laurence Wittner : « D'ici et d'ailleurs – Les menus et les recettes qui guérissent ».
La pratique régulière de jeûnes courts peut également s'avérer bénéfique (ex : 36 h de jeûne du dîner au petit déjeuner du surlendemain).

Psoriasis et supplémentation
Le psoriasis s'améliore souvent en été, pour peu que l'on s'expose suffisamment au soleil. Les rayons UV aident la peau à fabriquer des substances actives bénéfiques dans le psoriasis, comme la vitamine D et l'acide fumarique.

L'acide fumarique
L'acide fumarique inhibe la prolifération des kératinocytes et permet de réduire les démangeaisons et la desquamation.

En pratique, prendre une gélule de 500 mg à jeun avec un grand verre d'eau pendant 3 semaines, puis augmenter la prise d'une gélule toutes les 2 ou 3 semaines, en fonction des résultats obtenus, jusqu'à un maximum de 6 à 7
gélules par jour. Un effet flush temporaire est possible. Par « effet flush », il faut entendre : accès brusque de rougeur du visage due à une vasodilatation.
Produit conseillé : Fumaric Acid (Smart City).

La lécithine marine
Autre option : recourir à de la lécithine marine extraite de poissons pélagiques sauvages des mers froides. La lécithine marine régénère les phospholipides des membranes des cellules cutanées enflammées. Elle permet la régression et la cicatrisation des plaques. Les premiers résultats tangibles (désépaississement des plaques) apparaissent en moyenne au bout de 4 mois de cure. Produit recommandé : OEmine Psoriacalm (Phytobiolab).

Les "analogues" de la vitamine D
« Mon médecin, la dernière fois, m'a dit formellement que la carence en vitamine D n'avait aucun rapport avec le psoriasis, et parallèlement il me prescrit une pommade dont le principe actif est de la vitamine D de synthèse. Ce n'est pas un peu contradictoire ? ». (…)Dans les cas de psoriasis chronique léger à modéré, les analogues de la vitamine D remplacent avantageusement les corticoïdes, mais ils ont pour inconvénient notable d'induire un risque d'hypercalcémie, surtout lorsqu'il y a une surface de peau importante à traiter. Pendant longtemps, on a brandi ce même risque d'hypercalcémie pour dissuader la prise orale quotidienne de vitamine D à doses relativement élevées. Les travaux scientifiques les plus sérieux montrent que ce risque a été très largement exagéré et qu'il mériterait donc d'être réévalué.

L'idée d'étudier les effets d'une supplémentation orale en vitamine D à dose efficace dans le traitement du psoriasis n'a jamais été creusée par les labos parce qu'il n'y a pas d'argent à se faire et parce qu'il n'est pas envisageable de traiter simultanément par voie orale et cutanée, toujours à cause de ce même risque d'hypercalcémie.

Vitamine D : reçue 10 sur 10 à l'examen oral !
Mieux que de longs discours, voici trois témoignages laissés sur le Forum Psoriasis, où l'on s'aperçoit qu'une supplémentation orale en vitamine D est capable de produire des résultats spectaculaires chez des personnes psoriasiques et ce, à un coût défiant toute concurrence.

SINBAD : « J'ai passé la moitié de 2009 à faire des recherches sur Internet, suite à un psoriasis apparu fin 2008
et qui se développait assez rapidement, conjointement à un état de fatigue très important. À la suite d'une prise de sang, je me suis découvert un faible taux de vitamine D. J'ai commencé à prendre du ZymaD, à raison d'une vingtaine de gouttes par jour (= 6 000 UI). Les effets : disparition à 95 % du psoriasis.

GASTON : « Depuis un mois maintenant, je prends 20 gouttes de ZymaD par jour. J'ai l'impression que les plaques s'affinent et s'éclaircissent, mais elles sont encore là. Donc je vais continuer pour voir ». Deux mois plus tard : « Cela fait plus de trois mois maintenant que je prends du ZymaD et je dirais que mon psoriasis s'est réduit de 75 %. Les endroits les plus récalcitrants sont les mollets et quelques petites plaques sur le torse ».

IRMAVIDAL : « Il y a un an et demi, j'avais suggéré à mon médecin (suite à mes lectures) qu'il serait peut-être bon de vérifier la vitamine D chez moi(…) Moi je suis une grande carencée, je suis à 19 ng/ml et, en mars 2009, au plus fort de mes poussées, je n'avais que 11 ng/ml (4) !
J'ai pris de la vitamine D sous forme d'ampoules pendant 6 mois, et depuis mon psoriasis s'en va !
Notre intention n'est pas de pousser les personnes psoriasiques à se supplémenter en vitamine D de manière « sauvage ». Pas question de prendre 30 000 UI par jour pour que le psoriasis s'en aille plus vite ! Mieux vaut d'abord consulter son médecin et procéder à un dosage sanguin afin de déterminer ses besoins en vitamine D. L'objectif à se fixer est d'atteindre un taux sérique optimal, soit 40 à 60 ng/ml. L'article sur la vitamine D paru dans le numéro 130 de Belle-Santé vous fournira des informations pratiques bien utiles (ce magazine est épuisé, mais contre une enveloppe timbrée à 0,95 €, nous vous enverrons une photocopie de l'article, NDLR).

Et au niveau local ?
(…) Là aussi, nous aurons recours à un témoignage extrait d'un ouvrage allemand sur le Régulat, qui montre tout l'intérêt de ce produit à base d'enzymes fermentées en cascade.
Le témoignage en question est celui d'un homme de 37 ans : « Depuis 10 ans, je souffre d'un important psoriasis
au niveau de la jambe droite. J'ai entendu parler par hasard du taux de réussite des traitements par Régulat.
Il m'a été recommandé d'appliquer le concentré enzymatique dilué dans une quantité identique d'eau sur les zones touchées – et de pulvériser plusieurs fois par jour si possible, tout au moins matin et soir. J'ai effectué ceci
pendant 6 mois (la plupart du temps uniquement le soir). Au bout de 4 mois, les premiers signes de guérison sont
apparus. Au bout de 7 mois, la peau était guérie ».

Où trouver les produits mentionnés ?
- Pharmacies : ZymaD 10 000 UI (Novartis) ; OEmine Psoriacalm (Phytobiolab)
- Magasins bio et VPC :
Régulat (Nature à Coeur. Tél. 03 88 39 86 20)
- VPC : Fumaric Acid (Smart City – 0 800 666 742) ; alternative à ZymaD : Bio-D-Mulsion (vitamine D de qualité supérieure – et donc un peu plus chère ! – distribuée par Energetica Natura. Tél. 01 40 26 09 08).

Plus de détails dans l’article de Didier le Bail page 82 dans Belle-Santé N°135

N'HESITEZ PAS A CONSULTER LE BLOG http://www.belle-sante.net/

 

 

Afficher toutes les actualités

bandeau images